Les différents sports

Les différents sports2018-07-19T18:14:11+00:00

Proche de l’esprit sportif et soucieux de permettre à chacun d’accomplir ses envies, nous concevons et réalisons de nombreux appareils spécifiques destinés à la pratique sportive : tels que des prothèses spécialement étudiées pour le ski, le vélo, la course, le tennis, l’escalade, la plongée…mais aussi toutes autres aide-techniques à la demande.

Les prothèses de membre inférieur sont de plus en plus performantes . Ces performances sont dûes à une maîtrise des matériaux de haute technologie (carbone, silicone, gel de polyuréthane) et des techniques d’application (distribution uniforme des pressions, coaptation)

Les orthèses sont également devenues plus légères, plus performantes, mieux adaptées à la pratique sportive (carbone pré-imprégné à élasticité, dynamisme)

Les performances sportives avec appareillage sont directement liées:

  • Au sport considéré : amplitudes nécessaires, fonctions demandées, etc…
  • Au niveau d’amputation ou du handicap : les fonctions manquantes ou insuffisantes peuvent-elles être compensées par un appareillage?
  • Au matériel ou aux solutions techniques mises à notre disposition
  • A la pratique sportive antérieure : on ne devient pas sportif parce que l’on est appareillé

Avant d’envisager un appareillage:

  • Dans tous les cas il sera nécessaire de faire une étude approfondie de l’incidence du handicap sur le sport considéré pour trouver la solution fonctionnelle optimale
  • Il faut avant tout , pour cela, étudier la cinématique de ce sport et bien cerner le cahier des charges

On distingue deux catégories de prothèses sportives:

  1. Les prothèses conçues pour la vie quotidienne avec système d’emboîture perfectionné et pièces prothétiques de haute technologie.
  2. Les prothèses de sport spécifiques pour une performance sans compromis.

Prothèse de Ski / Snowboard

La prothèse de vie quotidienne peut être utilisée pour la pratique sportive en loisir.

Pour un amputé tibial l’adjonction d’un cuissard souple sur la prothèse de vie quotidienne est indispensable pour un meilleur guidage de la prothèse.

Ces cuissards permettent un meilleur contrôle de la prothèse lors d’une descente en ski en réduisant au maximum la rotation du moignon dans l’emboiture. Les articulations souples permettent de conserver le «rentré de genou».

Pour les sportifs de haut niveau tels que Cédric en images (équipe de France de ski handisport) une prothèse spécifique a été conçue avec:

  • Cuissard souple intégré
  • Alignement plan sagittal
  • Alignement plan frontal
  • Possibilité de réglages
  • Guidage dans la chaussure

Faute de prothèse adaptée existante les amputés fémoraux skiaient sur une jambe en s’appuyant sur les patinettes.

Ainsi pour permettre aux amputés fémoraux de skier ou surfer sur ses 2 jambes une prothèse de ski spécifique a été mise au point par Chabloz Orthopédie – PROCARVE I ® puis PROCARVE II ®

Genou et pied de ski : PROCARVE®

Le concept PROCARVE® est un genou et un pied spécifique pour la pratique de sports de glisse tel que le ski et le snowboard.

Il a été développé et mis au point après une grande expérience acquise par notre entreprise dans ce domaine depuis 1992 (jeux olympique d’Albertville), pour répondre à un besoin: skier efficacement avec une prothèse spécifique.

C’est ainsi que le système Procarve® a vu le jour en 2005 après trois années de développement. Cette première génération, lauréate du 1ier prix ARTINOV 2007 catégorie « produit », a permis a de nombreux amputés de retrouver des sensations oubliées, et le snowboard est devenu accessible aux amputés fémoraux.

C’est en 2008 et devant les progrès réalisés par les utilisateurs que Chabloz Orthopédie se relance dans une phase de développement en partenariat avec la société Fournales (spécialiste en suspension oléopneumatique), les ateliers Peyronard (mécanique de précision) et des utilisateurs amputés tibiaux ou fémoraux, skieurs ou snowboardeurs. Ce travail finalisé pour la saison 2010 – 2011 est baptisé Procarve II®.

La solution Procarve II® répond aux exigences biomécaniques de l’amortissement en triple
flexion nécessaire à la pratique des sports de glisse tels que le ski, le snowboard, le télémark, le snowscout, le roller, le ski nautique, le wakeboard…

Elle est composée :

  • d’un genou à axe simple avec amortisseur sur balancier et biellette postérieure
    déverrouillable pour la position assise. Ce genou a été développé pour une utilisation exclusive avec le pied Procarve II®
  • d’un pied avec amortisseur en prise direct pouvant être fixé directement sur le ski oulogé dans une chaussure de ski ou une boots de snowboard. Ce pied est utilisable pour les amputés tibiaux

Les amortisseurs de pied est de genou sont différents, ils ont été développé selon un cahier des charges précis de chaque articulation. Ils sont réglables en compression à l’aide d’une pompe haute pression et en détente avec une simple clé Allen. Les matériaux utilisés permettent une utilisation aquatique et la pratique de ski nautique et wakeboard (attention toutefois à l’eau salée).

Les performances du système Procarve II® ont été validées dès cette première saison avec :

  • Un titre de champion d’Italie au général avec Patrice Baratterro
  • Une cinquième place au général et premier amputé fémoral de la coupe du monde
    de Para snowboard toujours avec Patrice Baratterro

Les composants Procarve II® sont disponibles en test à l’occasion des journées ski organisées par l’ADEPA.

Ce système est aussi performant pour le ski que pour le snow-board.

Ces pieds peuvent être utilisés directement sur le ski ou dans une chaussure.

Il est adaptable sur l’emboîture existante.

Ce produit est distribué par la société OttoBock dans le monde depuis l’automne 2013.

Athlétisme

Chez les amputés, une gamme de pieds dynamiques avec un grand pouvoir d’amortissement et de restitution d’énergie, associé à des emboîtures de plus en plus confortables et adaptées, rendent la course à pied accessible au plus grand nombre….

LES PROTHÈSES

Du débutant au sportif professionnel nous proposons des solutions adaptées aux besoins de chacun.

Une prothèse de course reprend les principes de suspension d’une prothèse de vie quotidienne en ajoutant un pied et/ou un genou spécifiques.

Les lames de course, de part leur forme et leur rigidité seront destinés au footing, au sprint ou au cross country.

Pour les amputés fémoraux :

  • Genoux :

3S80 (Otto Bock) : Genou monoaxial avec régulation hydraulique de la phase pendulaire uniquement (ne permet pas la descente de pentes). Son fonctionnement est fluide et présente peu d’inertie. De plus son faible encombrement permet un grand choix de lames. Cependant son poids est conséquent.

Total Knee Haute Activité (Ossur) : Genou polycentrique à biellettes avec régulation hydraulique de la phase pendulaire et rappel à l’extension mécanique. Il est léger et offre de grandes possibilitées de réglages. Son fonctionnement est un peu saccadé et brutal.

  • Lames :

Flex-Run (Ossur) : C’est une lame polyvalente adaptable au plus grand nombre et confortable. Elle est conçue pour courir sur de trés longues distances. Son système de fixation ainsi que son faible encombrement lui permettent de s’adapter aux personnes de toutes tailles. En contre partie le Flex-Run a une moins bonne restitution que Cheetah et  1E90. Il existe aussi un modèle enfant.

1E90 (Otto Bock) : Lame carbone polyvalente pouvant être utilisée aussi bien sur des courtes distances que pour de l’endurance. Elle peut être équipée d’une semelle de running ou de pointes pour la piste.

Cheetah (Ossur) : Il existe deux modèles de Cheetah, la Xtreme et la Xtend. La Xtreme est conçue pour les courtes distances type sprint et demi fond, tandis que la Xtend s’adresse aux coureurs de fond et d’endurance. La différence entre ces deux lames réside dans la forme de leur courbure et leur stratification. Comme pour la 1E90 il existe deux types de semelles.

Pour les amputés tibiaux :

Les lames de course déstinées aux amputés tibiaux sont les mêmes que pour les fémoraux. les seules choses qui diffèrent sont les sytèmes de fixation à l’emboîture ainsi que le choix des catégories de poids.

EVENEMENTS

Depuis plusieurs années, l’ADEPA, l’Institut de reéducation du CHU de Grenoble, l’entreprise Chabloz Orthopédie, le club Athletique de Pontcharra, avec la participation de la mairie de Pontcharra et de l’entreprise Ossur, organisent un stage d’apprentissage de course pour les amputés tibiaux et fémoraux, désireux d’aquérir la technique de course et d’essayer des pieds d‘athlétisme (lame en carbone adaptés pour la course.

LE CYCLISME

Cette activitée peut être pratiquée avec la prothèse de vie quotidienne qui doit permettre une bonne transmission de la charge sur la pédale.

Dans le cas d’une amputation tibiale, l’emboiture doit conserver les amplitudes de flexion du genou nécessaires au pédalage.

Dans le cas d’une amputation fémorale, l’emboiture ne doit pas géner la flexion de hanche et le genou prothétique doit permettre une flexion suffisante pour le pédalage.

Nous réalisons également des prothèses spécifiques pour cette pratique sportive qui permettent un meilleur rendement.

Football amputé

TOUS UNE HISTOIRE, TOUS DIFFÉRENTS, MAIS UN SEUL RÊVE, LE BALLON ROND…

Le football pour amputés a été officiellement lancé à Seattle en 1985 par une Américaine Dee Malchow, elle-même amputée à l’âge de 19 ans.

Bien qu’étant encore à ses débuts, le football pour amputés s’est largement développé durant ces dernières années, dans plusieurs pays du monde entier avec des équipes de mieux en mieux entraînées, de plus en plus performantes ; des compétitions sont organisées régulièrement confrontant les meilleures équipes, au niveau européen et au niveau international.

Le football pour amputés se distingue tout d’abord par ses propres règles dans le respect des joueurs et l’adaptabilité au plus juste à ce type de handicap. On peut citer les règles d’ordre général applicables à tous niveaux de compétitions, mais qui peuvent encore varier, discipline qui reste encore peu répandue; elles s’inspirent très largement de celles de la FIFA pour le footballtraditionnel, la FIFA qui elle-même participe à l’expansion du football pour amputés.

La première équipe de football amputé a été créée en France en avril 2007 dans la région grenobloise. Cette équipe a déjà participé à plusieurs manifestations internationales et souhaite promouvoir le développement de ce sport en France.

Règles générales

  • Un amputé se définit comme une personne abrégée à hauteur de la cheville ou du poignet.
  • Les joueurs de champ peuvent avoir deux mains mais une seule jambe. Les gardiens de but peuvent avoir deux jambes mais une seule main.
  • Le jeu se joue avec des béquilles en métal et sans prothèse. Une exception est tolérée pour les amputés des deux jambes, qui peuvent alors utiliser une prothèse.
  • Les joueurs ne peuvent pas utiliser leurs béquilles volontairement pour pousser, contrôler ou bloquer le ballon. Une telle action est considérée comme une main. En revanche, si la balle touche une béquille sans action volontaire, l’action est tolérée.
  • Les joueurs ne peuvent pas utiliser leur moignon volontairement pour pousser, contrôler ou bloquer le ballon. Une telle action est considérée comme une main. En revanche, si la balle touche le moignon sans action volontaire, l’action est tolérée.
  • Les protège-tibias sont obligatoires
  • L’utilisation de la béquille contre un joueur entraînera l’exclusion et un penalti.

Si vous êtes intéressé par ce sport et que vous souhaitez rejoindre l’équipe en Rhône Alpes ou créer une équipe dans une autre région, vous pouvez contacter Nabil (mail: NblLbh@aol.com ou 06 18 72 62 07).

Pour en savoir plus :

Une information ? Une demande ?

N'hésitez pas à nous contacter.


M.MmeDr

NOM

En renseignant votre adresse mail, vous acceptez de recevoir de notre part des informations concernant nos offres commerciales et prenez connaissance de notre politique de confidentialité. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en utilisant la page gestion des données personnelles Chabloz-ortho.